Accueil Données hospitalières Un vêtement connecté capable de vous sauver la vie

Un vêtement connecté capable de vous sauver la vie

0

Une entreprise française lance le premier objet connecté, le CardioNexion, capable d’évaluer en temps réel et à distance, les risques de pathologies cardiovasculaires d’un patient. Un dispositif entrant dans la médecine prédictive.

@Health est une société d’Aix en Provence créée en avril 2015 par le Dr Tarlet, cardiologue spécialiste en rythmologie, Pierre-Paul Goiffon, serial entrepreneur, David Coulon, un ingénieur pluridisciplinaire ainsi que Jean-Pascal Peyret, expert en marketing de l’innovation. Elle est spécialisée dans la e-santé et le biomédical. C’est le Dr Tarlet, qui a imaginé le CardioNexion. Il s’agit d’un capteur, intégré dans un tee-shirt ou un soutien-gorge, qui permet de d’effectuer différentes mesures sur une personne. Comme établir un électrocardiogramme toutes les 30 secondes, prendre la température ou afficher la courbe d’impédance (mesure du débit cardiaque). Ces données sont transmises de manière cryptées et anonymes, via le smartphone du patient, à une plateforme de médecins et d’infirmiers. Ces derniers interprètent les informations du capteur et peuvent ainsi prévenir le patient en cas de problème, ou même faire intervenir les secours, grâce à une géolocalisation sur le smartphone.

130.000 accidents vasculaires cérébraux en France chaque année

Ce dispositif vise à réduire ce nombre d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). Le Dr Tarlet en parle comme un moyen de médecine prédictive : « Nous sommes en train de changer le paradigme de la santé. On entre dans la médecine prédictive : avant que vous ayez un problème, on vous dit qu’il faut vous soigner ». En France, plus d’un million de personnes souffrent d’insuffisance cardiaque, et 26 millions dans le monde. 500 000 personnes sont handicapées à la suite de ces AVC, ce qui représente un coût annuel de près de 10 milliards d’euros.

Les personnes à risque pourront se procurer ce produit, pour 40 euros par mois, d’ici la fin de l’année. Entre 60.000 et 80.000 personnes pourraient être ainsi cardioconnectées d’ici à 2020, dont au moins 20 % dès l’an prochain. Une nouvelle version sera disponible début 2018, le capteur sera directement intégré dans du textile, un vêtement ou un sous-vêtement et ne sera pas plus grand qu’une étiquette. La nouvelle version ne sera pas totalement produite en France car « il est difficile de produire du textile en France » indique Pierre-Paul Goiffon.

L’entreprise française va appliquer ces capteurs à d’autres domaines de la santé tels que le diabète ou encore les marqueurs tumoraux.

Sophie, Solène

Sources :

– Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/entrepreneur/2016/11/02/09007-20161102ARTFIG00056–health-veut-prevenir-plutot-que-guerir.php

– La Provence : http://www.laprovence.com/article/edition-aix-pays-daix/4142935/cardionexion-latout-coeur-de-la-start-up-health.html

– Les Echos : http://www.lesechos.fr/pme-regions/innovateurs/0211310160317-health-prepare-son-electrocardiogramme-connecte-a-la-bourse-2030664.php

Laisser un commentaire