Accueil Santé publique La vente obligatoire des paquets neutres

La vente obligatoire des paquets neutres

0

Depuis le 1er janvier 2017, les paquets neutres sont obligatoires. Effectivement le conseil d’Etat a rejeté, vendredi 23 décembre, l’ensemble des recours des buralistes et fabricants de tabac, qui contestaient la généralisation obligatoire en France du paquet de cigarettes neutre.

Réduire la consommation de tabac

Les paquets neutres, voulus par Marisol Touraine, ministre de la Santé, sont sans logo et de couleur vert olive. Ils pouvaient déjà être vendus par les buralistes depuis le 20 mai dernier. L’objectif en supprimant l’aspect esthétique de l’objet, considéré comme un outil marketing essentiel pour recruter et fidéliser les consommateurs, est de réduire la consommation de tabac. Les personnes achetant ces nouveaux paquets peuvent être rebutées à la vue des images chocs, comme par exemple, des poumons malades, des gencives nécrosées, mais également des enfants exposés à la fumée de cigarette. Il a été aussi créé afin d’empêcher les non-fumeurs de commencer. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) conseille d’ailleurs fortement cette mesure.

L’Australie, premier pays au monde à adopter les paquets neutres

De plus en plus de pays ont adopté ce type de paquets. À commencer par l’Australie, qui en décembre 2012, a été le premier pays au monde à expérimenter cette mesure. Cette utilisation a été efficace puisqu’en effet le gouvernement australien a estimé que seul le paquet neutre a permis de faire baisser d’environ 3% le nombre des fumeurs chez les plus de 14 ans entre décembre 2012 et septembre 2015. Quant en Europe, l’Irlande, avec sa loi imposant les paquets neutres, le Royaume-Uni et la Hongrie introduisent petit à petit ces nouveaux emballages. Certains pays voudraient imposer ce nouveau type de paquet à brève échéance comme la Norvège et la Nouvelle-Zélande.

Des effets négatifs pour les buralistes

Avec l’arrivée des paquets neutres les buralistes voient leur profession se complexifier. Stéphane Roudaut, président de la chambre syndicale des buralistes du Finistère explique :  «Maintenant, le paquet générique nous impose quatre lectures : à la livraison, de la réserve aux bacs, des bacs au présentoir et lorsqu’on le donne au client» Ce buraliste estime 40 heures de travail supplémentaires par mois suite à ce nouveau mode de gestion.

Les buralistes dénoncent aussi le risque de voir le trafic de contrebande se développer et les ventes transfrontalières augmenter.

Sophie, Solène

Sources :

Le Télégramme : « http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/paquets-neutres-le-blues-des-buralistes-02-01-2017-11350038.php »

Les Echos : « http://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/0211642437840-cigarettes-ce-quil-faut-savoir-sur-le-paquet-neutre-2053704.php »

Laisser un commentaire