Tous le personnel médical dans un établissement de santé est soumis au secret professionnel et à la confidentialité des informations sujettes aux patients, aux traitements, ou aux actes médicaux les concernant. Toutefois il n’est pas rare d’entendre des discutions entre médecins, infirmières, aide-soignante ou secrétaire relatant de certains patients.

Afin de sensibiliser le personnel à faire d’avantage attention, le CHU de Saint-Etienne a lancé une campagne d’affichage originale. En voici un exemple :
chu

Les lois qui régies ce secret professionnel parlent avant tout de la discrétion du personnel, du respect de la vie privée des patients, et de garder le secret sur ce qu’il a pu voir, entendre ou dire. Le CHU de Saint-Etienne ne met pas seulement en évidence le respect de la confidentialité fasse à d’autres patients mais également celle qui doit être respecté vis-à-vis de ses collèges. Effectivement on oublie souvent que le secret professionnel doit également être respecté entre collègue.

Cependant, il n’est pas toujours aisé de respecter l’intimité des patients, car selon l’organisation de l’établissement, il peut devenir compliqué de garder le silence. Par exemple, l’arrivé du patient à l’accueil, dans un endroit de passage ou d’attente d’autres patients, la secrétaire se doit de demander quelques informations au patients. Dans ce cas, le personnel médical doit faire preuve de discrétion. Les grands espaces sont dans ce cas plus sujets à risque puis que plus de passage de patients et de regards indiscrets ou d’oreilles tendues.

De plus, l’identitovigilance (vérification de l’identité des patients) complique également les choses, car à chaque étape de la prise en charge, le personnel soignant doit vérifier l’identité du patient ainsi que la raison de sa venue. Dans ce cas, pour certains actes médicaux « délicats », seul l’identité du patient est vérifié (ex : IVG).

Enfin dans un établissement de santé, des contrôles de plus en plus fréquents en étés mis en place afin de vérifier que le personnel ne regarde pas de dossiers (informatiques) de patients dont il n’a pas la charge. Ces contrôles sont réalisés par le Département d’Information Médical de chaque établissement. Ils ont d’ailleurs pu remarquer qu’il n’était pas rare que des médecins, infirmières ou secrétaires aillent regarder un dossier d’un autre service, pôle etc. Dans ce cas il s’agit fréquemment de patients « célèbres » ou de personnes qu’ils connaissent.

L’initiative qu’a pris le CHU de Saint-Etienne est donc le bienvenu dans cette quête du secret professionnel, il permet de rappeler à tout le personnel médical sont devoir de confidentialité envers les patients.

 

http://www.aide-soignant.com/article/ressources/dossiers/e-m/as/secret-professionnel-et-confidentialite

http://www.sante.gouv.fr/la-confidentialite-c-est-l-affaire-de-tous-30.html

http://www.reseau-chu.org/les-articles/article/article/respect-de-la-confidentialite-un-roman-photo-pour-faire-passer-le-message/

Laisser un commentaire