Microsoft révolutionne encore notre époque avec une nouvelle technologie. En effet, Microsoft présente ses nouvelles lunettes Hololens à tous les évènements geeks. Mais pas n’importe quelles lunettes, des lunettes à réalité augmentée. Vous vous demandez sûrement ce que cela signifie et comment l’utiliser. Pour cela, il suffit d’aller sur leur site pour regarder les vidéos de démonstration montrant les prouesses de cette technologie. Nous allons nous intéresser plus précisément à ce que cela peut apporter au domaine de la santé.

Voici une petite vidéo de démonstration montrant ce qu’il est possible de faire dans le domaine de la santé. Plus particulièrement en termes de formation des étudiants en médecine.

Source de la vidéo : YouTube

Opération chirurgicale en réalité augmentée

En première mondiale, le docteur Thomas Grégory, de l’hôpital Avicenne (Seine-Saint-Denis), a effectué en direct sur Youtube, mardi 5 décembre 2017, une intervention chirurgicale avec un casque de réalité augmentée (Hololens de Microsoft). Cette intervention consistait à poser une prothèse d’épaule sur une patiente octogénaire, ce qui peut être assez délicat.

Ce casque a permis au chirurgien de modéliser numériquement en 3D l’épaule de la patiente. A commande vocale ou gestuelle, il a pu retourner, zoomer, dé-zoomer, entrer dans l’os et calculer le meilleur angle pour installer la prothèse. Et d’un clic, il peut accéder à des tutoriels sur cette procédure et ainsi réaliser son opération dans les règles. Ce casque dépourvu de tout câbles, léger (579g), est bien adapté à une utilisation de ce type. Etant connecté à une plateforme (Holoportal de TeraRecon), Thomas Grégory a pu avoir accès aux données médicales de la patiente (tous les examens médicaux réalisés avant l’opération). Mais aussi échangé avec 3 autres médecins : Américain, Britannique et Sud-Coréen.

D’après Thomas Grégory, le but premier de ce casque est de « voir ce que les yeux ne peuvent pas voir » et ainsi rendre possible l’accès à de nombreuses informations plus précises et directes durant l’opération (dont l’hologramme en 3D créé à partir d’informations médicales en 2D récoltés au préalable). Cela va permettre au chirurgien d’être plus précis, plus rapide, plus soigné et sûrement permettre aux patients d’avoir une meilleure récupération. Comme l’a dit le chef de service de chirurgie orthopédique : « Le fait d’aller si loin dans le squelette ou les tendons permet d’avoir une précision impossible à obtenir sans les lunettes. Or, certaines opérations se jouent au millimètre près. De plus, on est moins invasifs, on limite les gestes et donc les risques d’infection. ». On peut donc dire que ce petit bijou de technologie va changer la médecine traditionnelle.

Avantage et lacune

Quant au Professeur Stephan Haulon, il voit un intérêt pédagogique pour les patients et les étudiants en médicine. Pour lui : « Lors de la consultation qui précède la chirurgie, je peux montrer les images au patient, lui aussi équipé des lunettes : où est son aorte, comment va se dérouler l’intervention, etc. De la même façon, en terme de formation, le dispositif permet d’expliquer aux étudiants la pathologie et la façon de la traiter à partir d’images en 3D voire en 4D qu’on partage ensemble au même moment».

Cependant, il reste quelques points d’améliorations à mettre en place, d’après les chirurgiens pionniers et Microsoft. Une des lacunes les plus problématiques est « le recalage dynamique ». Etant donné que l’hologramme projeté sur le patient est réalisé à partir d’une image à un instant T, le casque ne prend pas en compte la position et les éventuels mouvements (même faibles) du patient.

La réalité augmentée est en passe de révolutionner le secteur de la chirurgie. Mais pas que, il serai souhaitable de l’étendre à tous les autres domaines de la médecine si possible.

Pour en savoir plus :

Goglasses

LeParisien

ScienceEtAvenir

Europe1

Laisser un commentaire