Accueil Données hospitalières Le Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information

Le Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information

1

Le programme de Médicalisation des systèmes d’information a été mis en place en 1996 pour la refonte du système d’information des soins. Il donne un résumé quantifié et standardisé de l’activité des hôpitaux. Cela leur permettent de mieux connaître leur activité et celle des autres établissements. De plus, le PMSI est extrêmement utile en épidémiologie. En effet le PMSI fournissant une meilleure connaissance de l’activité, il est donc plus facile de savoir à quel moment et dans quelle zone sont localisées les maladies.

Comment cela marche ?

L’information recueillie permet de créer un classement des résumés standardisés de séjour (RSS) en groupes homogènes de malades (GHM). Les RSS comprennent les actes et les diagnostiques liés au séjour. Les GHM sont des groupes cohérents d’un point de vue médical et qui tiennent compte des coûts. Ce groupage est effectué grâce à un algorithme.

Grâce au PMSI, L’ATIH (Agence technique de l’information sur l’hospitalisation) a mis en place une rémunération, gérée par la tarification à l’activité (T2A). Cette rémunération s’applique pour l’instant qu’aux champs MCO (Médecine-Chirurgie-Obstétrique) et HAD (Hospitalisation à domicile). Cette tarification est basée sur l’activité, donc pour une prise en charge identique, il y a rémunération identique. Grâce à cela, il y a une diminution lente des disparités inter-régionales et inter-établissements. Auparavant la rémunération s’effectuait sur la durée d’un séjour. Il est prévu de commencer une tarification pour le champs SSR en 2017 à partir de la Dotation Modulée à l’Activité (DMA)

Dans quels établissements, dans quels services et pour quelles activités le PMSI va t’il s’appliquer :

Le PMSI s’applique pour les établissements suivants :
– Ex DG : établissement de santé publique
– Ex OGM : établissement de santé Privé
– ESPIC : Établissement de santé privé d’intérêt collectif

Il touche les champs suivants :
– MCO : Médecine-Chirurgie-Obstétrique
– SSR : Soins de Suite ou de Réadaptation
– HAD : Hospitalisation à domicile
– PSY : psychiatrie (centre psy avec CCATTP (Centre d’activité thérapeutique à temps partiel), CMP (Centre médico-psychologique), appartement thérapeutique, famille d’accueil)

Et les activités concernées sont :
– Hospitalisation complète
– Hospitalisation de semaine
– Hospitalisation partielle (Hospitalisation de jour, Hospitalisation de nuit, Ambulatoire)
– Séances : épuration extrarénale, chimiothérapie, radiothérapie, transfusion sanguine, oxygénothérapie hyperbare, aphérèse

Quelques dates :

date-pmsi

Pour conclure, le PMSI est un outil de pilotage médico-économique. Il possède de nombreuses réglementations. Cet outil est complexe car il possède de nombreux items, est produit par de multiples partenaires. De plus il y a beaucoup de fluctuations car les méthodologies sont multiples et instables. Cet outil impose une organisation coordonnée et performante. Il répond non seulement à des enjeux financiers mais aussi à des enjeux stratégiques.

Thibault

Sources :
ATIH
http://www.web100t.fr/Presse/2009-10%20PMSI.pdf
Formation PMSI de Auditime-Conseils

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire