Home Portraits Portrait de Thomas Coeffic

Portrait de Thomas Coeffic

173
0
SHARE

Dans le cadre de ce blog, une nouvelle section vient de voir le jour: le portrait d’anciens étudiants en Licence Professionnelle en Statistique et Informatique pour la santé (SIS). Pour ma part, je vais présenter le portrait de Thomas COEFFIC, diplômé en LP SIS en 2017. Ce-dernier travaille aujourd’hui en tant que data manager au CHU de Nantes dans la structure de MedQual qui intervient dans la prévention des antibiotiques. Nous avons posé différentes questions à Mr. COEFFIC sur son parcours scolaire et professionnel avec en plus des conseils pour les futures diplômés en LP SIS. Les questions posées ainsi que les réponses sont disponibles dans la suite de cet article :

E.B :

Résumé de vos études et de votre parcours professionnel (stage/alternance) :
T.C :
• DUT STID à Vannes 2013-2016 (stage à Blue Solutions, automatisation VBA du contrôle qualité de la production)
• LP SIS à Vannes 2016-2017 (stage à MedQual, CHU de Nantes, étude statistique sur la répartition des bactéries + automatisation SAS du traitement des données collectées)

E.B :
Avez-vous toujours voulu travailler dans les statistiques ou le data management ? Pourquoi vous êtes-vous intéressé spécifiquement au domaine de la santé ?

T.C : Je n’avais pas vraiment d’idée de poursuites d’études avant le DUT. J’étais attiré par les mathématiques et l’économie. Je suis tombé sur STID, je me suis renseigné et ça m’a plu. Les matières enseignées étaient celles qui m’intéressaient (notamment statistique). Pendant le DUT, je me suis rendu compte que cette formation est orientée « pratique » et l’idée de retourner faire de la théorie après le DUT ne m’attirait absolument pas. De plus, avec le temps, j’ai eu une nette préférence pour la partie programmation que pour la partie statistique. C’est de là qu’est venu mon intérêt pour une LP. J’ai postulé pour les 3 LP « STID » (CSD, SDM, SIS) en me disant que je ferai le choix après réflexion. J’ai opté pour SIS, car plus jeune je souhaitais travaillé dans le domaine médical, c’était l’occasion de m’en rapprocher.

E.B :
Que vous ont apporté le DUT STID et la LP SIS dans votre parcours professionnel ?

T.C :

Ces deux formations m’ont apporté le nécessaire au bon déroulement de mon travail : la casquette informatique et la casquette statistique. Le DUT a permis d’avoir les bases nécessaires et la LP a permis d’acquérir des notions plus spécifiques notamment le data-management, la statistique propre à la santé mais aussi l’utilisation et le traitement des données (CNIL, etc). Dans mon poste actuel, j’utilise les notions de programmation SAS, mais aussi de SQL et VBA (Excel et Access). Je réalise peu de statistique, seulement quand nous avons des études et les méthodes utilisées varient en fonction. On peut aller de stat simple à des différences significatives, des odd-ratios, des méthodes prédictives etc. Ces études aboutissent à la rédaction de documents, de bilan, de poster, de diaporama, les cours de communication servent !

E.B :
Avez-vous eu des difficultés à trouver votre premier emploi après votre licence ?
T.C :

J’ai été embauché dans la continuité de mon stage donc aucune difficulté à trouver un emploi. A ma connaissance, la majorité des personnes dans ma promo qui ont arrêté les études ont trouvé un poste rapidement (moins de 2 mois). De plus, les promotions sont petites et nombreuses sont les opportunités. Mais il faut accepter la mobilité.
E.B :

Que retirez-vous de vos différentes expériences (stages, alternances, études) : ce que vous avez appris, ce qui vous a le plus plu (ou déplu) ?
T.C :

Que ce soit en stage de DUT ou de LP, pour ma part, le travail réalisé a été félicité, ce qui est toujours plaisant. En effet, dans notre travail et plus particulièrement dans la santé, on se retrouve avec des personnes qui ont des besoins, qui ont les notions médicales mais pas les notions informatiques/statistiques pour y aboutir.

E.B :
Quels conseils donneriez-vous à une personne qui désire travailler directement après une LP SIS ?
T.C :

Pour travailler directement après une LP SIS, il faut préférer l’informatique à la statistique. En sortie de SIS, la majorité travaille dans le domaine informatique ou programmation statistique. Il ne faut pas non plus espérer un gros poste dès le début, il faut le temps de faire ses preuves.

E.B :
SI vous trouvez tout autre information qui pourrait être importante à notifier n’hésitez pas. Cela ne fera qu’enrichir l’article.
T.C : Il faut se tenir informer de l’actualité médicale car ce domaine est constamment en évolution. La tenue du blog est pour vous un moyen de se tenir informé de cette actualité.

Je tiens à remercier Thomas COEFFIC qui a eu la gentillesse de répondre à mes différentes questions.

Laisser un commentaire