Accueil Portraits Portrait de Marion Perrier

Portrait de Marion Perrier

0

Dans le cadre du portrait d’un(e) ancien(ne) de la licence professionnelle Statistique et Informatique pour la Santé (SIS) de Vannes (56), j’ai eu l’occasion d’échanger avec Marion Perrier, ancienne étudiante issue de la promotion 2006-2007. Elle travaille actuellement à Biotrial en tant que Programmer et Database Designer dans l’unité Biométrie et est également ma tutrice dans le cadre de mon stage de fin d’études. Je vous propose donc son portrait dans les lignes à suivre.

P-M : Pourriez-vous me résumer vos études ainsi que votre parcours professionnel  en quelques lignes?

M : Concernant mes études, j’ai tout d’abord obtenu un bac Scientifique spécialité Mathématiques à Evron en Mayenne (53). A la suite de cela, j’ai décidé de m’orienter vers le DUT Statistique et Informatique Décisionnelle (STID) de Vannes. Puis, à l’issue de mon DUT STID, j’ai décidé de réaliser une licence professionnelle SIS, toujours à l’IUT de Vannes. Concernant mon parcours professionnel, je suis à Biotrial depuis la fin de mes études (2007).

P-M : Aviez-vous mis du temps à vous insérer sur le marché du travail après votre licence professionnelle ?

M : Non, je suis arrivée en tant que stagiaire en data management au cours de la licence professionnelle SIS et je me suis tournée vers la programmation à la suite du stage dans le même service.

P-M : Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui veut s’insérer sur le marché du travail directement après une LP SIS ?

: Ne pas hésiter à être mobile, les offres d’emplois étant plus nombreuses à Paris, l’important étant d’acquérir une solide expérience.

P-M : Quelle est la principale difficulté du métier ?

: Je dirais résoudre des problèmes sur les logiciels métiers, sans pouvoir s’appuyer sur des communautés d’utilisateurs, ces logiciels ayant un public restreint.

P-M : Avec qui êtes-vous amené à échanger au cours d’études cliniques ?

: Principalement avec les chefs de projets de data management et de statistiques

P-M : Enfin, quelle partie de votre métier trouvez-vous la plus intéressante ?

M : Développement des standards internes, c’est à dire le développement de “modèles” de programmation qui pourront être utilisés d’une étude à l’autre.

Je tiens sincèrement à remercier Marion pour le temps qu’elle m’a accordée afin de répondre à mes questions.

Laisser un commentaire