Le 13 janvier 2015, l’INSEE a publié son dernier bilan démographique qui fait état d’un bilan de 66,3 millions de Français au 1er janvier 2015, soit une croissance annuelle d’environ 300 000 personnes.

Cette hausse est tout d’abord expliquée par un nombre important de naissances, la France étant l’un des pays les plus féconds en Europe avec 2 enfants en moyenne par femme. Cette hausse s’explique ensuite par une baisse des décès, notamment grâce à un hiver clément et à une épidémie de grippe peu diffusée et de faible intensité. C’est également dû à l’espérance de vie qui progresse : 79,2 ans pour les hommes et 85,4 pour les femmes.

D’ailleurs, cette constatation n’est pas observée qu’en France mais dans tous les pays de monde. Depuis 1990, l’espérance de vie de la population mondiale a augmenté de 6 ans en moyenne d’après une étude publiée le 18 décembre 2014 dans le journal médical « The Lancet ». L’espérance de vie est ainsi passée de 65,3 à 71,5 ans (de 63 à 68,8 ans pour les hommes et de 67,7 à 74,3 ans pour les femmes).

Cette étude, financée par la fondation Gates, avait pour but de révéler quelles étaient les principales causes de décès selon le pays et leur évolution dans le temps pour orienter les gouvernements dans leurs politiques de santé publique. Quelque 800 chercheurs ont passé au crible 240 causes de décès dans 188 pays.

Dans les pays développés, la hausse de l’espérance de vie est due au recul des décès par cancer (-15 %) et maladies cardiovasculaires (-22 %) depuis 1990. Du côté des pays en développement, ce sont les maladies infectieuses qui ont diminué (diarrhée, rougeole, tuberculose, paludisme…) ainsi que la mortalité infantile, qui a été divisée par 2. Le sud du continent africain est la seule exception à ces progrès car l’espérance de vie y a baissé en moyenne de 5 ans à cause du virus du sida toujours bien présent.

Sur l’ensemble de la planète, les 3 principales causes de décès sont restées les mêmes depuis 1990 : les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les affections pulmonaires. Les maladies plus présentes depuis quelques années sont : « le cancer du foie causé par l’hépatite C (+125 %), les troubles rares du rythme cardiaque (+100 %), les maladies liées à l’usage de la drogue (+63 %), la maladie d’Alzheimer, l’insuffisance rénale chronique ou encore le diabète ».

Une nouvelle étude devrait être publiée l’an prochain pour faire état cette fois-ci de l’espérance de vie en bonne santé car même si l’homme vit aujourd’hui plus vieux, il ne vit pas forcément mieux.

 

Sources :

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante—millions-de-francais–15301.asp?1=1

http://www.challenges.fr/economie/20150113.CHA2172/2-enfants-par-femme-la-france-pays-le-plus-fecond-d-europe.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/18/de-quoi-meurt-on-dans-le-monde_4542392_3244.html

http://www.lesechos.fr/monde/europe/0204025959847-lesperance-de-vie-dans-le-monde-atteint-715-ans-1076358.php

Source de l’image :

http://www.everystockphoto.com/photo.php?imageId=3259243&searchId=3b9da089d7f0a22f61e4e1596c49902e&npos=7

Laisser un commentaire