Accueil Recherche clinique L’orthokératologie : une solution pour les myopes

    L’orthokératologie : une solution pour les myopes

    0

    En France, environ 40 % de la population est touché par la myopie. Si l’on se focalise sur les jeunes (16-24 ans) environ 30 % d’entre eux sont concernés. Afin de se débarrasser des lunettes et corriger la myopie, les français optent majoritairement pour la chirurgie au laser (100 000 par an). Mais, il existe une alternative à l’opération qui existe depuis près de 60 ans. Cette alternative c’est l’orthokératologie et nous allons y jeter un coup d’œil.

     

    Qu’est-ce que l’orthokératologie ?

    L’orthokératologie, consiste à porter des lentilles rigides pendant la nuit afin de remodeler la cornée et réduire sa courbure. Ainsi, la personne pratiquant l’orthokératologie n’aura plus besoin de lunettes ou de lentilles pendant une durée maximale de 48 heures. Ensuite, l’œil reprendra sa forme pathologique.

    Cette méthode est née dans les années 1950 avec l’américain Robet Morrison, un docteur en optométrie. Ce dernier était persuadé que des lentilles spéciales pouvaient stabiliser la myopie. Dix ans plus tard, c’est l’anglais George Jessen qui mit en place les premières lentilles rigides capables de modifier la courbure de la cornée. Enfin c’est à partir de 2002 que cette technique a été pratiquée en France mais elle reste très peu développée (1 à 2% de prescriptions) contrairement à la chirurgie qui a été bien développé.

     

    L’orthokératologie, pour qui ?

    Cette technique est conseillée aux personnes ayant une myopie faible ou moyenne (inférieur à -5 dioptries). Elle représente une solution très intéressante pour les sportifs car ces derniers n’ont plus de gêne notamment pour le sport de contact et aussi pour les sports aquatiques. C’est pourquoi, certains professionnels utilisent cette méthode.

    C’est aussi une alternative à envisager pour ceux qui ne peuvent pas procéder à la chirurgie au laser ou qui ne supportent pas les lentilles de contact pendant la journée.

    Enfin, ces lentilles sont aussi adaptées pour les enfants et les adolescents. De plus, depuis les résultats d’une étude réalisée à Hong Kong entre 2010 et 2012 sur des enfants âgés de 6 à 10 ans, a montré que ces lentilles permettent de réduire fortement la myopie.

     

    Orthokératologie vs chirurgie laser

    Alors que le coût d’une paire de lentilles ortho-k se situe entre 400 et 800 euros sans compter les frais d’adaptation chez l’ophtalmologiste celui pour la chirurgie au laser est d’environ 1500 euros par œil.

    Même si la chirurgie au laser à un prix élevé, toutes les études mettent en évidence les bénéfices économiques qu’elles apportent en 2 à 3 ans. En effet, si l’on cumule le prix des lunettes, des lentilles et de leurs entretiens l’opération est vite rentable. De plus, elle apporte un confort pour le patient car il n’a plus besoin de porté de lentilles ou de lunettes.

    Pour la chirurgie au laser la sécurité sociale ne prend pas en charge les coûts tandis que pour l’orthokératologie, elle peut participer à amortir les coûts. Cependant, certaines mutuelles peuvent assurer un remboursement partiel pour ces deux solutions.

     

    Sources :

    Laisser un commentaire