A l’occasion de cette 12ème édition de la semaine du son, une étude Ipsos (réalisée en ligne sur un échantillon de 501 personnes) sur le rapport des jeunes à la musique a été publiée ce lundi.

Elle révèle ainsi, que plus de 75 % des 15-30 ans ont déjà ressenti des troubles auditifs comme des acouphènes (bourdonnements ou sifflements dans les oreilles) ou une perte d’audition à la suite d’une forte exposition à la musique.

1heure 43 minutes de musique à travers un casque par jour

Un fait marquant cette génération qui écoute en moyenne, 1heure 43 minutes de musique à travers un casque par jour. Le port du casque ou des écouteurs aussi courant soit il, peut provoquer des nuisances auditives irréversibles si on les utilise pendant plusieurs heures. Et cela concerne beaucoup de jeunes puisqu’ils sont, en France, 89 % à les utiliser.

A partir de quel moment s’expose-t-on à des troubles auditifs ?

Etre exposé à plus de 80 décibels pendant plus de 8 heures par jour, 5 fois par semaine est nocif pour le système auditif. Or, une simple pièce calme délivre déjà entre 35 et 40 décibels. Les portables, eux, ont un volume maximal de 100 décibels. L’oreille supporte seulement 2 heures d’écoutes par semaine à ce volume maximal. Il faut se méfier également des décibels délivrés lors des concerts qui dépassent très souvent la limite des 105 décibels autorisés.

Bien que les jeunes entre 15-30 ans soient conscients des risques pour la quasi totalité d’entre eux (98%), seulement 21% déclarent s’éloigner systématiquement des enceintes, 10% font des pauses régulières et 3% utilisent des bouchons d’oreilles à usage unique. Fait préoccupant pour les spécialistes, presqu’un quart d’entre eux (23%) ne fait jamais de pause dans l’écoute et un jeune sur dix ne baisse jamais le volume.

Si l’acouphène dure plus de quelques jours, il est très probable qu’il persiste pour toujours

Comment éviter les troubles auditifs ?

Il ne s’agit pas de bannir le port du casque et des écouteurs, ou bien même d’arrêter d’aller dans des salles de concerts, il s’agit tout simplement de le faire de façon « raisonnable et raisonnée » explique le docteur Alain Londero, ORL à l’Hôpital Georges-Pompidou à Paris. En faisant des pauses régulièrement (environ 10 minutes toutes les 45 minutes), en portant des bouchons ou bien encore en s’éloignant des enceintes, cela diminue considérablement les risques de troubles auditifs. Le docteur Alain Londero, qui a participé à l’étude Ipsos rappel tout de même aux jeunes : « Si l’acouphène dure plus de quelques jours, il est très probable qu’il persiste pour toujours. », c’est pourquoi il faut consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Marisol Touraine (Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes) envisage d’inclure dans la loi santé un moyen de limiter ces risques. Pour cela elle pense à limiter le niveau sonore des casques audio et des enceintes dans les salles de concerts.

Sources :

http://www.europe1.fr/sante/les-troubles-auditifs-ne-touchent-pas-que-les-vieux-2335019
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2015/01/05/23224-casques-audios-risques-sous-estimes-pour-laudition
http://www.bfmtv.com/societe/musique-a-fond-de-nombreux-jeunes-concernes-par-des-troubles-auditifs-855931.html

Source de l’image :

http://www.fotosearch.fr/CSP272/k16779359/

Laisser un commentaire