L’OCDE1, (Organisation de coopération et de développement économique) a publié ce mois-ci son « Panorama de la santé 2015 » dans lequel l’organisation fait l’état des lieux des systèmes de santé de ses 34 pays membres. En terme d’espérance de vie, la France se place en 5ème position malgré une forte consommation de tabac et d’alcool et ce, grâce à un accès aux soins jugés particulièrement bon.

Espérance de vie : état des lieux dans le monde

Dans ce rapport, il est indiqué que globalement l’espérance de vie est en continuelle progression avec une moyenne globale atteignant 80,5 ans tous sexes confondus dans les 34 pays. Ainsi, «l’espérance de vie à la naissance2» a progressé de plus de dix ans depuis 1970 souligne l’OCDE.

De plus, elle « continue d’augmenter régulièrement » de trois à quatre mois par an en moyenne et « rien ne laisse présager un ralentissement », commente l’organisation. Ces gains de longévité s’expliquent par « l’amélioration des modes de vie », une meilleure éducation et des « progrès effectués en matière de santé » pour l’OCDE.

La France en bonne position…

D’après l’OCDE, la France n’est pas en reste en termes d’espérance de vie puisque les français vivent en moyenne 82,3 ans (contre 80,5 dans l’OCDE total). L’Hexagone se place ainsi en 5ème position sur 34 derrière le Japon (avec 83,4 ans), l’Espagne, la Suisse et l’Italie.

Ce classement s’explique majoritairement par un système de soins en France particulièrement efficace et ce grâce au rôle majeur des mutuelles : la France est un des pays les plus performants en terme d’accès aux soins et les français n’y consacrent que 1,4% de leur budget contre 2,8% dans l’OCDE.

Cependant, si on considère séparément les hommes et les femmes, on remarque qu’il existe une grande différence entre les deux sexes : si l’espérance de vie chez les françaises atteint 85,6 ans en moyenne (ce qui place la France en 3ème place), celle-ci descend à 79 ans pour les hommes (15ème place !) soit un écart d’environ 7 ans.

…Malgré des addictions qui reculent peu

La cause de cette importante différence entre hommes et femmes en France : « un taux de mortalité plus élevé chez les hommes jeunes et d’âge moyen » dû à l’alcool et au tabac. En effet, les maladies liées au tabagisme ou les conduites à risque sous l’emprise de l’alcool entrainent une augmentation de la mortalité prématurée des hommes.

Et pour cause : la France fait office de mauvais élève en termes d’addictions. Ainsi ce sont 24% des plus de 15 ans qui déclarent fumer tous les jours contre 20% en moyenne dans l’OCDE. La France arrive de ce fait en 9ème position sur les 34 pays. D’autre part, le taux de consommation d’alcool pur chez les français s’élève à plus de 11 litres par an et par habitant contre seulement 9 litres dans l’OCDE.

Des chiffres à relativiser tout de même, car même si la France a encore des progrès à faire en matière de tabagisme et d’alcoolisme, ces derniers sont tout de même en baisse depuis plusieurs années grâce aux diverses campagnes de prévention. En effet, en 2000, le taux de fumeur atteignait les 27%.


OCDE1: L’Organisation de coopération et de développement économiques est une organisation internationale d’études économiques, dont les pays membres — des pays développés pour la plupart — ont en commun un système de gouvernement démocratique et une économie de marché. Elle joue essentiellement un rôle d’assemblée consultative.

Espérance de vie à la naissance2: nombre d’années que peut espérer vivre en moyenne une génération qui resterait soumise aux conditions de mortalité de son année de naissance.


Sources :

ouest-France
Les Echos
Rapport de l’OCDE


Image :

insidermonkey.com

Sources consultées le 19/11/2015

1 commentaire

  1. Peut être que ce qui augmente l espérance de vie ce sont ces moments de convivialité autour d un bon verre de vin et de bons petits plats……on ne culpabilisera plus en cas d excès…..

Laisser un commentaire