Des experts internationaux réunis lors du 8ème salon du café ExpoEspeciales en Octobre à Bogota (Colombie) ont déclaré que boire du café régulièrement, avec modération, permettrait de prévenir divers maux. Le café serait-il bénéfique pour la santé,  alors que dans l’imaginaire populaire il  reste associé à des effets négatifs (migraines, anxiété, fausses couches…) ?

Plusieurs études démontrent les effets bénéfiques du café

Un professeur de santé publique à l’université d’Helsinki, Jaakko Tuomilehto, appui ses propos sur plusieurs études réalisées sur plus de 50 000 sujets ces dernières années. Il explique que : « Plus on boit de café et plus on réduit le risque de diabète. Il est prouvé que deux à trois tasses par jour réduisent le risque de diabète de 10 % ».

Avec modération !

Le café est perçu pour beaucoup de personnes comme une substance excitante et responsable de nombreux maux. S’il n’est pas bu avec modération le café peut provoquer tachycardie, insomnie, anxiété, migraine ou encore acidité gastrique.

La consommation d’une quantité modérée de café est toujours ce qu’il y a de mieux. Il est conseillé de boire au maximum quatre tasses par jour d’après un article publié dans la revue Science en 2013.

Hors il se trouve que le café a diverses qualités que la plupart des gens ignorent. Le professeur Jaakko Tuomilehto ajoute que le café « prévient diverses maladies neurologiques comme Parkinson et la démence« . Pour sa part le Dr Jorge Chavarro, professeur de Nutrition et d’Épidémiologie à l’université d’Harvard ajoute qu’ « il y a moins de risque de développer un cancer du foie » en buvant du café avec modération.

Tout repose dans sa préparation

Le café non filtré peut augmenter de façon significative le taux de cholestérol dans le sang. Comme le souligne Jaakko Tuomilehto « Des enquêtes effectuées dans les années 1980 ont montré que les buveurs de café ont un cholestérol plus élevé que les non-consommateurs », il ajoute également que les composants à l’origine de ces effets disparaissent dans le café filtré car les composants qui provoquent cet effet “restent » dans le papier filtre.

Il appartient désormais à chacun de déterminer comment préparer son café et combien en consommer. Les débats sur les effets du café sont loin d’être terminés. En effet, des études suggèrent sa toxicité et d’autres ses effets bénéfiques sont en cours.


Articles :

Midi Libre

20 Minutes

Image :

Wikipedia

Articles consultés le 26/11/2015


Laisser un commentaire