Comme chaque année, l’arrivée du printemps s’accompagne du retour des allergies au pollen. Le nez qui pique et les éternuements empoisonne la vie des allergiques. En France, on estime que 20 % de la population est touchée par ce fléau en période printanière. Pour lutter contre ce problème de nombreux gestes peuvent prévenir les symptômes des allergies.

Rappel sur le pollen

Les pollens sont des grains microscopiques diffusés par les plantes à fleurs. Au printemps, avec la hausse des températures, les pollens sont libérés par les plantes dans l’atmosphère pour permettre la fécondation. La pollinisation correspond à la période de reproduction des végétaux pendant laquelle le pollen est transporté vers le pistil d’une autre fleur. Le pollen peut être transporté soit par les insectes lors du butinage, soit par le vent. On compte 3 saisons polliniques qui se succèdent dans l’air entre Janvier et Octobre :

Saison des pollens d’arbres : saison qui commence en janvier dans le sud de la France et qui continue jusqu’en avril dans les régions du nord.

Saison des pollens graminées : c’est la grande saison des pollens ou apparait le « rhume des foins ». Elle débute en avril dans le sud de la France en mai en région parisienne. Sa durée est d’environ 2 mois.

Saison des pollens d’herbacées : cette saison commence en mai et s’étend jusqu’au mois d’octobre. Ce sont les plantes qui se retrouvent en ville, en bordure des routes ou des chemins.

L’allergie aux pollens

En France, environ 20 % de la population est touché par des réactions allergiques dues aux pollens. C’est dix fois plus qu’en 1970. Même si toutes les tranches d’âge sont touchées, on note une part plus importante (30 %) chez les adolescents et les jeunes adultes. D’après des chercheurs cette augmentation est fortement liée au réchauffement climatique. En effet, le réchauffement climatique allongerait les saisons polliniques ainsi que l’augmentation de leur densité. Actuellement on constate que les allergies sont plus intenses dues à un pollen plus virulent qui se propage plus facilement dans tout le territoire. Par exemple, à Paris on remarque la présence du pollen de cyprès (l’un des plus allergènes) alors qu’il n’était présent qu’au sud auparavant.

Les symptômes de l’allergie aux pollens sont nombreux. On retrouve généralement chez la personne allergique des démangeaisons du nez, des éternuements, le nez qui coule et/ou les yeux rouges. De plus, près d’un allergique au pollen sur deux présentes des épisodes de toux, d’essoufflement ou de sifflement qui sont des symptômes très caractéristiques de l’asthme. Enfin on peut noter que l’allergie au pollen s’accompagne très fréquemment de périodes de grande fatigue.

Les gestes à adopter

Afin de réduire les risques d’allergies pendant la saison pollinique, il existe de nombreux gestes utiles :

  • Éviter les activités physiques
  • Porter un chapeau et des lunettes
  • Fermer les fenêtres en journée
  • Ne pas se frotter les yeux
  • Éviter de fumer
  • Ne pas sécher le linge à l’extérieur

Enfin, grâce à des applications, il est possible d’être informé sur la présence de pollens dans sa région. L’application du RNSA « alerte allergie » permet de savoir en temps réel sur les niveaux d’alertes dans sa région de chaque pollen. Enfin, « Météo Pollen » est une autre application développée par la start-up toulousaine WeatherForce. Cette application affiche les quantités de pollen prévues dans chaque ville sur la journée et les deux jours suivants et donne quelques conseils pour les plus allergiques.

 

Sources :

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-application-permet-connaitre-previsions-pollens-france_16654188.html

http://www.pollens.fr

http://www.encyclopollens.fr

Laisser un commentaire