Accueil Données hospitalières L’Assurance maladie met en ligne sa base de données sur les dépenses...

L’Assurance maladie met en ligne sa base de données sur les dépenses des médicaments

1

Depuis le 28 Avril 2017, l’assurance maladie a mis en ligne, Open Medic, sa base de données sur les dépenses des médicaments délivrés en pharmacie de ville pour l’année 2016. Ces données sont extraites du Système National Inter régimes de l’Assurance Maladie (SNIIRAM) et sont publiés chaque année depuis 2014. Le traitement de données a été fait en sorte de garder la confidentialité des informations sur les bénéficiaires et les professionnels de santé.

La base de données

Cette base de données contient 21 variables qui concernent le médicament prescrit, le bénéficiaire, le prescripteur et d’autres indicateurs.

Ainsi, pour le médicament prescrit, nous connaissons la classification Anatomique, Thérapeutique et Chimique (ATC) de chaque médicament. L’ATC est une classification de médicaments selon un principe hiérarchique. Chaque médicament est divisé en plusieurs groupes en fonction des différents organes et de leurs caractéristiques thérapeutiques, pharmacologiques ou chimiques. Nous savons aussi si ce médicament est un référent, un générique ou quasi-générique. Un médicament générique est « une copie d’un médicament original dont la production et la commercialisation sont rendues possibles par la chute du brevet dans le domaine public, une fois écoulée la période légale de protection ».

L’âge au moment des soins, le sexe et la région de résidence sont les informations données à propos du bénéficiaire.

Ceux qui prescrivent les médicaments peuvent être des prescripteurs de ville (médecins), prescripteurs salaires (principalement hôpitaux publics) ou prescripteurs de ville autres que médecins (dentistes, laboratoires…).

De plus, nous avons des informations complémentaires sur le montant remboursé, la base de remboursement, le nombres de boîtes délivrées et le nombre de consommateurs.

Les premières analyses

Le grand public s’est intéressé récemment à cette base de données et a réalisé les premières analyses. « Le Monde » a publié ses premières analyses concernant :

Les médicaments les plus remboursés

D’après ses analyses, Humira (médicament pour les maladies inflammatoires) est le plus remboursé pour un peu plus de 463 millions d’euros, il est suivi par le Lucentis (médicament contre la dégénérescence maculaire), remboursé pour 323 millions d’euros. Le Doliprane (médicament contre la douleur) arrive en 8e position avec 202 millions d’euros remboursés par la sécurité sociale.

Les médicaments les plus prescrits

Les français sont de gros consommateurs de paracétamol. En effet, parmi les 10 médicaments les plus prescrits, 6 sont des antidouleurs. La première place revient au Doliprane avec 254 millions de boîtes prescrites, puis la 2e place au Dafalgan, et l’Efferalgan se place en 3ème position. Le Kardegic, médicament pour la prévention de l’infarctus du myocarde, prend la 4e place avec presque 35 millions de boîtes prescrites. Le Levothyrox, qui a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps, se place en 5e place de ce classement des médicaments les plus prescrits par nombre de boîtes.

Les familles de médicaments avec le plus de consommateurs

Les différentes familles de médicaments sont tirées de la classification ATC2. La base Open Medic rassemble 88 familles de médicaments remboursés par la sécurité sociale. Parmi celles-ci, c’est la famille des antalgiques (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan…) qui se trouve en première position avec 43 millions de consommateurs. Elle est suivie par la famille des antibiotiques et la famille des troubles de l’acidité.

Les régions avec le plus de remboursement

Grâce au recensement de la population de l’Insee, une analyse sur le remboursement moyen des dépenses de santé par habitant a été réalisé. On connait donc le remboursement par habitant et par nouvelle région. La région Provence-Alpe-Cotes-d ’Azur (PACA) est la plus remboursée avec une moyenne entre 305 et 322 euros par habitant. A contrario, les régions les moins remboursés sont la Bretagne, les Pays de Loire et la région Auvergne-Rhone-Alpes avec une moyenne de remboursement par habitant qui s’élève entre 237 et 254 euros.

Les personnes les plus concernés par le remboursement

Enfin, la dernière analyse concerne le remboursement en fonction de l’âge. Sans grand étonnement, les plus de 60 ans sont les individus qui sont le plus concernés par les remboursements. En effet, ils représentent plus de la moitié des remboursements de médicaments de l’Assurance maladie.

Sources :

http://open-data-assurance-maladie.ameli.fr/medicaments/

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/11/28/medicaments-et-remboursements-la-base-de-donnees-open-medic-en-6-points_5221378_4355770.html

https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/open-medic-base-complete-sur-les-depenses-de-medicaments-interregimes/

 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir Juliette
    Un grand merci pour votre article.
    Pour information, la société HEVA a développé à partir de la base OPEN MEDIC un uutil de requêtage en ligne permettant de visualiser les médicaments remboursés par l’assurance maladie en ville, avec un focus sur les prescriptions à l’hôpital (PHMEV) ; cette solution est à destination des institutionnels de santé publique(CNAM, ARS, établissements, …) et des labos pharma.
    Vous pouvez en découvrir plus à l’adresse suivante : https://www.eureka-med.com/

Laisser un commentaire