Accueil Epidémiologie La progression du Moustique-Tigre en France métropolitaine

    La progression du Moustique-Tigre en France métropolitaine

    0

    Baptisé moustique-tigre à cause des rayures présentes à la fois sur son corps et son abdomen, l’insecte originaire d’Asie du sud-est est aujourd’hui considéré comme l’une des espèces les plus invasives du monde. Présent sur les cinq continents et dans plus d’une centaine de pays, l’insecte pouvant être vecteur de maladies comme la dengue ou le chikungunya est considéré comme une « cible de surveillance prioritaire » par la direction générale de la santé.

    Qu’est-ce que le moustique-tigre ?

    Bien que de taille inférieure au moustique commun, le moustique-tigre est facilement reconnaissable à son corps et ses pates noirs dotés de rayures blanches visibles à l’œil nu. Ses ailles sont quand-à-elles teinté d’un noir uni. D’un naturel moins craintif que le moustique commun, le moustique-tigre possède un comportement agressif et n’attends pas la nuit pour piquer. Il est plutôt lent et sa faible réactivité le rend facile à écraser en vol. Sa piqure est dans la plupart des cas bénigne, mais le moustique-tigre peut être vecteur d’un grand nombre de maladies comme le zika, la dengue ou le chikungunya. Pour transmettre ces virus, l’insecte doit avoir au préalable piqué une personne infectée. Ce n’est pas directement le sang bu sur la précédente victime qui infecte la suivante mais la salive que le moustique injecte pour fluidifier le sang lors de la piqure.

    Les maladies transmises par le moustique-tigre sont peu mortelles mais restent fortement contraignantes. Par exemple, le chikungunya peut laisser d’importantes séquelles physiques et neurologiques.

    Historique et progression du moustique-tigre

    Le moustique-tigre est présent depuis longtemps en outre-mer et plus particulièrement dans l’océan indien. Du fait des nombreux voyages entre la métropole et l’île de la Réunion, île sur laquelle l’insecte est actuellement à l’origine d’une épidémie de dengue, le risque d’importation du virus sur le continent est important.

    Le moustique-tigre a été observé pour la première fois en France en 2004 près de Nice. Depuis, sa progression est fulgurante, l’insecte s’installe dans de nouveaux départements tous les ans. En 2018, ce ne sont pas moins de 42 départements qui sont officiellement colonisés, ce qui représente le double d’il y a deux ans, sans compter les nombreux départements où il n’a pour l’instant été qu’observé.

    L’invasion de moustique-tigre en France est problématique car les risques de contamination ne sont jamais nuls. De plus, ces moustiques ont développé une résistance au froid, ce qui leur permet de survivre plus facilement et plus longtemps en métropole et facilite leur transition vers le Nord. Depuis son arrivée en Europe, l’insecte a développé une forte résistance aux pesticides ce qui rend leur éradication de plus en plus complexe.

    Comment se protéger du moustique tigre et éviter sa prolifération ?

    Le moustique-tigre apprécie surtout les environnements urbains et péri-urbains car c’est dans ce type d’environnements qu’il trouve le plus grand nombre de réserves d’eau stagnante ainsi que de victimes pour les prélèvements sanguins. Dans ces zones, le moustique-tigre utilise tous les réservoirs artificiels mis à sa disposition pour y déposer ses larves (vases et pots de fleurs, coupelles, arrosoirs, jeux pour enfants, gouttières bouchées, …).

    Afin de contenir au maximum la prolifération du moustique-tigre, il faut tout d’abord éliminer le plus possible de gites larvaires en vidant la moindre source d’eau stagnante. La femelle moustique ayant besoin des protéines présentes dans le sang pour nourrir sa progéniture, empêcher le plus possible l’insecte de piquer se révèle être efficace pour diminuer le nombre de moustiques aux alentours. Il est alors conseillé d’utiliser des produits répulsifs et de privilégier le port de vêtements longs et amples, si possible de couleur claire car le moustique-tigre est attiré par le noir.

    En suivant ces conseils, il est possible de fortement réduire la population de moustiques-tigres dans votre entourage, ce qui permet de diminuer le risque de transmissions de nombreux virus.

     

    Sources:

    http://vigilance-moustiques.com/moustique-tigre-la-progression-saccelere/

    https://www.notre-planete.info/actualites/773-reconnaitre-lutter-moustique-tigre

    http://www.lemonde.fr/sante/article/2018/04/28/le-moustique-tigre-sous-surveillance-dans-42-departements_5292031_1651302.html

    https://www.lci.fr/sante/alerte-moustique-tigre-chikungunya-zika-dengue-ce-qu-il-faut-savoir-sur-l-insecte-qui-sevit-dans-pres-de-la-moitie-des-departements-francais-2060987.html

    Laisser un commentaire