La consommation d’alcool n’est pas une  maladie en soit, cependant aux États-Unis les jeunes sont “contaminés” par l’alcool. C’est une réelle épidémie qui est observée depuis quelques années. Des études ont montré que la consommation d’alcool chez les mineurs est devenue excessivement trop importante, et de plus en plus répandue.

L’alcool à haute dose est néfaste pour le corps. Il altère le jugement, ce qui devient un grave problème chez les jeunes qui n’ont déjà pas d’expérience, sans oublier qu’une intoxication alcoolique peut être mortelle. L’alcool peut aussi interférer avec le développement du système reproducteur des filles à la puberté, causant des dommages aux ovaires. L’addiction à l’alcool est une maladie chronique qui cause de sérieuses complications cardiovasculaires ou neurologiques.

 » …une ronde finale à la roulette russe »

Aux États-Unis, environ 10 millions d’adolescents boivent de l’alcool. Près de la moitié d’entre eux font des excès en buvant cinq consommations ou plus en une soirée. En fait, les mineurs (moins de 21 ans) boivent 19%  de tout l’alcool consommé aux États-Unis. Selon le National Institute on Drug Abuse, en 2003, un lycéen sur deux affirmait avoir bu des boissons alcoolisées aromatisées. Les études ont montrés que les garçons prennent leur premier verre à 11 ans, tandis que chez les filles c’est à 13 ans en moyenne.



« Les parents ont tendance à voir la consommation d’alcool et les beuveries occasionnelles comme un rite de passage, plutôt que comme une ronde finale à la roulette russe », explique M. Califano président du National Center on Addiction and Substance Abuse à l’Université de Columbia.

En France, la consommation d’alcool diminue de façon régulière depuis quelques années, cependant la proportion de personnes en difficulté avec l’alcool reste autour de 10% de la population chez les adultes. La consommation débute le plus souvent à l’adolescence : 80 % des jeunes de 17 ans en ont consommé au cours des 30 derniers jours lorsqu’on les interroge (d’après une étude en 2011 de l’INSERM). La représentation ci dessous montre la consommation d’alcool chez les jeunes.

En 2014, l’INSERM a publié un rapport sur le comportement des adolescents face à l’alcool en indiquant des moyens de prévention afin de les accompagner vers une meilleure consommation. Il existe également des associations et des numéros verts pour avoir des renseignements et être aidé si besoin.


sources:

jeunes.alcool-info-service.fr

inserm

hopitalpourenfants.com

crédit image: – s3-eu-west-1.amazonaws.comYoutuBe Prévention

Laisser un commentaire