Accueil Portraits De la pharmacologie à la biostatistique, portrait de Maxime Guettier

De la pharmacologie à la biostatistique, portrait de Maxime Guettier

0

Maxime a effectué la licence professionnelle (LP) “Statistique et Informatique pour la Santé” lors de l’année universitaire 2016-2017. Bien qu’étant admis dans d’autres IUT pour des formations similaires, il a choisi celui de Vannes pour sa bonne réputation auprès des recruteurs et des entreprises. La possibilité d’effectuer un stage à l’étranger était un des atouts de Vannes qui a poussé Maxime à venir étudier quelques mois en Morbihan.

Son parcours atypique révèle un étudiant brillant, critique et curieux, avec un fort attrait pour les sciences et particulièrement pour la santé et la biostatistique.

Son Parcours :
  • PACES + Pharmacie;
  • DUT2 Génie Biologique;
  • 3ème année Génie des procédés et bioprocédés à Polytech Nantes;
  • LP SIS, stage en programmation (HMS);
  • M1 BIO-INFO & BIO-STAT, stage en Biométrie médicale;
  • M2 (en perspective) Modélisation en Pharmacologie Clinique et Épidémiologie, Parcours Biostatistiques;

En PACES, en pharmacie et en génie biologique, Maxime a suivi des cours de statistiques appliquées à la santé et de méthodologie de recherche clinique. Ainsi, il connaissait déjà certains aspects de la licence professionnelle. En LP, il a appris la programmation et les bases de données, nouvelles pour lui, qui lui ont servi lors de son stage chez Beate Hientzsch (HMS).

Il a donc été choisi pour partir en Allemagne effectuer son stage chez HMS, en tant que programmeur statistique. Sa mission a concerné l’élaboration d’un macro-programme de statistiques descriptives [plus d’informations dans son article (en anglais)].

Concernant son activité de programmer SAS, Maxime affirme :

“les missions qu’ils m’ont donné à faire (vérification/validation de macros et développement de macros) étaient vraiment au cœur du métier de programmeur statistique car ce dernier doit soigneusement valider et programmer pour éviter les erreurs. […] [Son] travail va être utilisé par beaucoup d’autres.”

Les programmeurs et les biostatisticiens appliquent leur expertise tous les jours.

En matière d’analyse statistique et de programmation de macros, Maxime en a vu l’essentiel du domaine des études cliniques. En intégrant une équipe de programmeurs statistiques et de biostatisticiens, il a pu voir “à quel point leurs responsabilités sont riches et excitantes”.

Il insiste sur l’importance des cours à l’IUT, essentiels au futur professionnel qui utilisera quotidiennement ses connaissances sur ces technologies très spécialisées. Pour lui, Précision, Efficacité et Réactivité sont les maîtres-mots du programmeur statistique sur qui repose la crédibilité de l’étude, du produit d’investigation, et plus largement de l’entreprise.

Le métier de programmeur statistique lui a bien plu, mais sa soif d’apprendre et son attrait pour la biostatistique l’ont poussé à poursuivre ses études vers la biostatistique…

En stage chez HMS, Maxime côtoie des biostatisticiens. Naît alors sa volonté d’aller plus loin. Les analyses statistiques, l’élaboration de tests d’hypothèses, la construction de modèles multi-variés, la recherche de facteurs prédictifs … autant de compétences que Maxime ambitionne d’ajouter à son portfolio. Acquérir un esprit d’analyse et de synthèse est un challenge qu’il est en voie de surmonter : aujourd’hui en stage de biométrie médicale, il tente de construire des modèles prédictifs pour des patients à risque d’infections après la pose de prothèse de hanche ou de genou.

Bien qu’il touche encore au data-management et à la gestion de base de données, Maxime découvre l’activité concrète de biostatisticien ou méthodologiste.

Son contact sur LinkedIn –> içi

Abbréviations

PACES : Première Année Commune aux Etudes de Santé 
   (préparation aux concours Medecine, Pharmacie, Maïeutique, Kinésithérapie)

LP SIS : Licence Professionnelle "Statistique et
   Informatique pour la Santé" (IUT Vannes)

M1 : première année de Master

M2 : seconde année de master (diplômante)

DUT2 : seconde année de diplôme universitaire technologique

Laisser un commentaire