Accueil Epidémiologie Le choléra de retour à Haïti

Le choléra de retour à Haïti

361
0
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Baxter_dextrose_and_sodium_chloride_injection_USP.JPG

Le choléra est de nouveau apparu à Haïti, après avoir été endigué suite à l’ouragan Hanna en 2010. Cette maladie causée par la contamination des sources d’eau potable, est en recrudescence suite au passage de l’ouragan Matthew dans la nuit du 3 au 4 octobre.

Causes et effets

Le choléra, maladie due à l’empoisonnement des sources d’eau potable par des matières fécales, cause de violents vomissements ainsi que de graves diarrhées pouvant mener à la mort dans 25 % à 50 % des cas sous 3 jours. Cette maladie épidémique fait actuellement des ravages à Haïti et a pour l’instant à son actif entre 336 et 1000 morts.

Les autorités sous tensions

Suite au passage de l’ouragan, les autorités sont vite intervenues, principalement dans les grandes villes et les lieux de fortes densités. En effet, mardi 11 octobre, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé l’envoi d’un million de doses de vaccins contre le choléra. Néanmoins, cette décision est controversée de par les moyens matériels et logistiques qu’il faudrait mettre en place pour faire parvenir le vaccin à Haïti.

Une bonne prise en charge nécessaire

Depuis 2010, des mesures ont été mises en place pour limiter cette épidémie. Par exemple, en cas de décès survenu au sein du Centre de Traitement du Choléra (CTC), mis en place par les ONG, une toilette mortuaire spécifique est réalisée ainsi qu’une crémation dans les deux heures suivant la mort du malade. Selon Thierry François, coordinateur départemental des maladies infectieuses et autorité sanitaire dans Grand’Anse, il reste tout de même une question capitale : « Comment faire comprendre aux gens qu’il est capital de boire de l’eau potable et de se laver les mains régulièrement alors qu’ils n’ont pas la possibilité de le faire ? ». Afin de mettre en pratique ces recommandations, il faut que les circuits d’eau potable et d’égouts soient reconstruits sans pouvoir rentrer en contact, même en cas d’ouragan.

De plus, suite à cet ouragan, la question de l’argent se pose également. En effet, on estime que Matthew a détruit 80 % des plantations agricoles dans le massif de la Selle, grenier de l’ile. Dans un avenir proche, la question du manque de nourriture se fera probablement sentir.

Tom et Christopher

Sources :

Le Monde , Haïti de nouveau sous la menace du choléra : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/10/12/haiti-de-nouveau-sous-la-menace-du-cholera_5012257_3244.html

L’Express, Après le passage de Matthew Haïti fait face à la menace du choléra et de la famine :http://www.lexpress.fr/actualite/monde/apres-le-passage-de-matthew-haiti-face-a-la-menace-du-cholera-et-de-la-famine_1839106.html

Libération, Choléra à Haïti il y a un très haut risque de recrudescence de l’épidémie : http://www.liberation.fr/planete/2016/10/11/cholera-a-haiti-il-y-a-un-tres-haut-risque-de-recrudescence-de-l-epidemie_1521143

Institut Pasteur, Le choléra : http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/fiches-info/cholera

Laisser un commentaire