Accueil Portraits Portrait de Cloé Bouffaut

Portrait de Cloé Bouffaut

0

Dans le cadre de la réalisation du portrait des anciens étudiants de la licence professionnelle Statistique et Informatique pour la Santé, j’ai interviewé Cloé Bouffaut, diplômée de la promotion 2011-2012 à l’IUT de Vannes. Elle est actuellement programmeuse SAS au sein de l’unité biométrie dans la CRO Biotrial à Rennes. Dans cet article je vous propose de découvrir son parcours post-bac ainsi que son interview.

 

 

Parcours

2008 – 2011 : DUT Statistique et Informatique Décisionnelle (STID) à l’IUT de Vannes.
2011 : Stage de programmation SAS en épidémiologie à Sepia Santé.
2011 – 2012 : Licence Professionnelle Statistique et Informatique pour la Santé (SIS), à l’IUT de vannes.
2012 : Stage de programmation SAS à Biotrial.
2012 – aujourd’hui : Programmeuse SAS à Biotrial.

Questions – réponses

Avez-vous toujours souhaité travailler dans les statistiques ou le data management ? Pourquoi vous êtes-vous intéressé spécifiquement au domaine de la santé ?

Non, j’aimais les maths mais je n’avais pas envie d’aller à la fac. Mon professeur de SVT m’en avait parlé et ça correspondait ce que je voulais.

Que vous ont apportés le DUT STID et la LP SIS dans votre parcours professionnel ?

Ils m’ont apporté une découverte du domaine de la santé et des logiciels utilisés. Le réseau professionnel est également important car grâce au stage de licence, j’ai pu enchainer sur un CDD puis CDI.

Quelles compétences développées en LP SIS sont valorisées au sein d’une CRO ?

Le logiciel SAS et les logiciels de création de base de données sont très importants.

Que retenez-vous de vos formations et expériences professionnelles : ce que vous avez appris, ce qui vous a le plus plu (ou déplu) ?

J’ai aimé avoir des intervenants de tout type de métier en licence. Cela permet de se rendre compte de ce qui sera attendu en milieu professionnel.

Quels conseils donneriez-vous à une personne désirant devenir programmeur SAS ?

Il est nécessaire d’acquérir la logique du logiciel et de voir comment manipuler les données. Ensuite avec une programmation simple et l’aide de SAS, on arrive toujours à obtenir ce que nous souhaitons.

Selon vous quelles compétences seront recherchées à l’avenir dans le domaine de la biométrie ?

Pour moi, il faut être motivé, rigoureux et savoir s’adapter aux demandes.

Je tiens sincèrement à remercier Cloé d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Lien LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/clo%C3%A9-bouffaut-aa0a3a102/

Laisser un commentaire